top of page

Conférence-débat. Délégué.e.s discriminé.e.s, harcelé.e.s, personnel en danger! le 24/04/24 18h30 au CPCR LIège

Mauvaises évaluations, stigmatisation, pressions, mise à l’écart, dénigrement, harcèlement, licenciement… tant de différences de traitement que vivent certain.e.s délégué.e.s sur leur lieu de travail, uniquement en raison de leur engagement syndical.

 

Et pendant que les représentants des travailleurs sont pris pour cibles, ce sont les conditions de travail de toutes et tous qui sont mises à rude épreuve : travail en sous-effectifs et mise en concurrence des personnes, que ce soit dans le privé ou dans le public, afin de réduire les coûts et d’accroitre les profits, exigences de productivité croissantes, mise en péril de la santé et de la sécurité des travailleurs... et parfois même des bénéficiaires, lorsqu’il s’agit des secteurs des soins et des services à la personne.

 

Lorsqu’un délégué au CPPT est empêché de fonctionner au sein d’un établissement scolaire et que les équipements de prévention en cas d’incendie sont inexistants, c’est l’ensemble du personnel mais aussi des élèves qui est en danger. Lorsqu’une déléguée dans une maison de repos ne peut agir pour que le personnel soignant travaille dans des conditions de sécurité et d’hygiène maximales, c’est le bien-être des patients qui en est également affecté.

 

Les représentants des travailleurs sont les garants de la démocratie sociale dans les entreprises et pour cette unique raison, certains sont purement et simplement discriminés.

 

En effet, le critère de la conviction syndicale a été ajouté en 2009 à ceux listés par la loi antidiscrimination du 10 mai 2007, sur base des observations de la Cour constitutionnelle: l’affiliation ou l’appartenance à une organisation syndicale, ainsi que l’activité menée dans le cadre d’une telle organisation doivent être considérées comme l’expression de l’opinion syndicale de la personne concernée et sont désormais protégés.

 

Malheureusement, cette Loi est encore trop peu connue et le quotidien des représentants des travailleurs reste parfois très compliqué.

 

A la veille des élections sociales, alors que chacun se demande quels rôles doivent jouer les représentants syndicaux, nous nous interrogeons sur le cadre qui leur permet d’assurer pleinement cette représentativité.

 

Venez en discuter avec nous, la délégation Setca Sel du CSSJ Fléron et d’autres délégué.e.s, le 24/04/24 à partir de 18h30 au CPCR, Jonruelle 11, Liège.

 



98 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page